Comment réaliser du kéfir de fruits maison?

Le kéfir de fruits également appelé le kéfir d’eau ou tibicos est une boisson fermentée à faire soi-même. La préparation est simple et peu coûteuse et la boisson apporte de précieux bienfaits pour notre bien-être. Si vous ne l’avez pas encore lu, je vous invite à lire mon article:

« Le kéfir: une boisson étonnamment vivante!».

Maintenant place à la pratique !

Recette pour réaliser 1 litre de kéfir d'eau

Les ingrédients :

∗ 1 litre d’eau minérale ou bien filtrée.

∗ 30 gr de grains de kéfir.

∗ 30 gr de sucre de canne bio.

∗ 1 ou 2 fruits secs de préférence sans sulfites. Le plus couramment utilisé est la figue.

∗ 3 tranches d’un agrume bio ou non traité. Le plus couramment utilisé est  le citron.

Recette du kéfir: les ingrédients

Le matériel :

∗ 1 bocal en verre d’1,5 litres avec une ouverture suffisamment large pour introduire et retirer facilement les différents ingrédients.

∗ 1 compresse ou 1 bout de tissu fin afin de protéger le kéfir. Je vous conseille de ne pas le fermer hermétiquement car la pression risque de vous jouer un mauvais tour.

∗ 1 élastique ou une ficelle pour tenir la compresse ou le tissu.

∗ 1 cuillère.

∗ 1 entonnoir.

∗ 1 passoire.

∗ 1 bouteille genre « limonade » pour supporter la pression.

Allez, c'est parti!

Les étapes pour la 1ère fermentation (F 1) :

Durée de la préparation : 8 minutes
Durée de la fermentation : 48h

Dans le grand bocal en verre :

  1. Mettre les grains, le sucre, le(s) fruit(s) sec(s) et les tranches de fruits que vous pouvez légèrement presser avant de les poser au fond du bocal.
  2. Verser le litre d’eau.
  3. Mélanger très délicatement.
  4. Recouvrir le bocal d’un tissu ou d’une compresse avec un élastique ou une ficelle.
  5. Laisser reposer 48h à température ambiante à l’abri de la lumière. Normalement votre fruit sec est remonté à la surface au cours de la première journée.
  6. Presser le citron puis jetez-les tranches ainsi que le fruit sec.
  7. A l’aide d’un entonnoir et d’une passoire, verser la préparation dans la bouteille.
  8. Fermer votre bouteille.
  9. Récupérer les grains.

A ce stade vous pouvez boire le kéfir mais, la boisson ne sera pas pétillante ou très peu. Pour la rendre plus gazeuse il est nécessaire de faire une 2ème fermentation. C’est très simple, il n’y a rien à faire. Il suffit juste de patienter encore un peu.

Les étapes pour la 2ème fermentation (F 2) :

Durée de la fermentation : 24h
Recette: la 2ème fermentation
  1. Laisser la bouteille bien fermée pendant 24 heures à température ambiante toujours à l’abri de la lumière.
  2. Ouvrir et si vous entendez un «pschittttt» c’est bon !  Attention, si vous attendez plus longtemps la bouteille risque d’exploser puisque plus vous attendez, plus la boisson deviendra gazeuse (et aussi moins sucrée).
  3. Au bout des 24h, mettre la bouteille au frigo afin de stopper la fermentation.

Vous pouvez boire votre tibicos tel quel. Mais si vous le souhaitez, vous pouvez aromatiser votre kéfir lors de la F2. Pour cela, laisser aller votre imagination !

Voici quelques idées pour vous inspirer:

  • Des hydrolats comme la fleur d’oranger, la rose, la mélisse…
  • Des fleurs comme la lavande, l’hibiscus, le sureau…
  • Des fruits comme la clémentine, le kumquat, la pastèque, le melon, la pêche, les framboises, les fraises…
  • Des herbes comme du thym, du romarin, des feuilles de menthe…
  • Du gingembre,
  • Un sachet de thé, de tisane…
La boisson une fois terminée se conserve en moyenne 10 jours au frigo.
Le kéfir est une boisson vivante

4 astuces pour un kéfir réussi.

Pour réaliser un kéfir fait maison il faut en fait peu de matériel et peu d’ingrédients outre les grains de kéfir. Mais le choix de tout cela a son importance.

Le choix de l’eau

Il est important d’éviter l’eau du robinet car le chlore empêche les grains de kéfir de se développer. De même, une eau peu minéralisée affaiblit les grains. Il est alors préférable d’utiliser de l’eau minérale ou de l’eau en carafe filtrante.

Le choix du sucre

Le sucre est essentiel pour la préparation du kéfir. Et d’ailleurs, il est fortement déconseillé de diminuer les quantités. En fait le sucre c’est le repas des bactéries et sans nourriture les grains vont arrêter de se multiplier et perdre en efficacité.

Le sucrant à privilégier :

>> Le sucre blanc,

>> Le sucre roux,

>> La cassonade.

J’ai lu que le sucre de coco était à éviter. Personnellement je n’ai pas vu d’impact négatif sur mes grains et mon kéfir est top. Il est vrai que j’alterne les différents sucres alors peut être qu’il faudrait éviter de mettre que du sucre de coco.

Le sucrant à éviter :

>> Le miel,

>> Le sirop d’érable,

>> Le sucre très complet,

>> Les édulcorants (stévia, asparthame, xylytol).

Le choix des fruits

♥ Le fruit séché le plus utilisé pour réaliser un kéfir de fruits reste la figue et pour une bonne raison. Les bactéries en raffolent ! En effet la figue fait grossir plus rapidement les grains et elle les rend plus toniques grâce à leur composition unique. De mon côté, j’aime bien alterner les fruits secs pour varier les goûts. Une fois sur deux je réalise alors une préparation à la figue ainsi, je suis certaine que mes grains se portent bien.

Les variantes possibles :

>> Les raisins (pas à chaque fois car les raisins secs ralentissent la croissance des grains),

>> Les abricots,

>> Les pruneaux,

>> Les cranberries,

>> La mangue ou de l’ananas séchés…

♥ Le choix de l’agrume permet d’apporter, en plus des vitamines et des minéraux, une note de fraîcheur et d’acidité. Là où il est bon d’être vigilant c’est sur la provenance du fruit. En effet, ce qui est important c’est qu’il ne soit pas traiter afin d’éviter tous pesticides ou conservateurs qui « empoisonneraient » les grains.

Les variantes possibles :

>> Le citron vert,

>> L’orange,

>> La clémentine,

>> Le pamplemousse…

L’environnement

Le choix des ustensiles est à prendre en compte. Privilégiez au maximum le bois ou le plastique, les grains étant sensibles au métal.

Autre chose que les grains n’apprécient pas c’est les produits ménagers ou chimiques donc soyez vigilant à l’endroit où vous stockez votre bocal.

Comment conserver les grains?

Comment conserver ses grains de kéfir?
Une fois la préparation filtrée:

∗ Verser les grains dans un bocal en verre avec de l’eau sucrée.

∗ Fermer le bocal.

∗ A conserver dans le frigo.

 

Si vous ne comptez pas réutiliser vos grains dans l’immédiat, vous pouvez les laisser dans le frigo sans problème. Pensez juste à changer son eau au bout d’un mois et à les nourrir de temps en temps avec du sucre.

Avec ce phénomène de multiplication vous verrez que plus vous allez réaliser votre kéfir, plus vous aurez de grains. Et lorsque vous en aurez trop, n’hésitez pas à les faire découvrir et à les partager avec amour et bienveillance à vos proches et à votre entourage.

Naturellement votre,

Nathalie

-♡-

Photographie:
© Nathalie Octobon

Articles supplémentaires

Le cresson est un légume feuille d'hiver

Cresson, légume-feuille d ’hiver

Que ce soit cru ou cuit, j’aime le goût particulier et prononcé du cresson de fontaine appelé aussi cresson officinal (Nasturtium officinale)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *